14
oct
2011

David Dunn - Cybernétique de l’écoute, écologie sonore

(+ CD Espaces déserts) Traduit de l’américain par Lionel Bize, Francesco Gregorio, Samia Guerid, Aline Hostettler, Christian Indermuhle, André Ourednik et Arno Renken 144 pages + CD

L’insecte perçoit-il les sons qui sortent de ce grand orifice aux modulations étranges qui, pour nous, est une bouche humaine ? Que dit l’oiseau moqueur lorsqu’il imite le son du trafic urbain ? Qu’entend l’écureuil lorsque tombe un arbre dans une forêt, sans qu’aucune oreille humaine n’en perçoive le fracas ? La musique n’est-elle qu’une production humaine ? L’enjeu du « musical » demeure-t-il encore pertinent lorsque la technologie et l’art sonore placent l’auditeur humain en contact avec les sons émis par une forêt agonisante ?

David Dunn, né à San Diego en Californie en 1953, est compositeur en art sonore et spécialiste d’écologie acoustique. Il est avant tout connu pour ses contributions fondamentales au domaine de la musique environnementale. En croisant les ressources de la cybernétique, de l’écologie radicale et de la musicologie contemporaine, David Dunn a tenté de penser et d’expérimenter une nouvelle cartographie des espaces acoustiques.

Vernissage

Le vernissage du livre aura lieu le mercredi 19 octobre, à 22h00, dans la cadre de la soirée Aquarium & Chance Meeting Night en présence de l’auteur, à la salle des fêtes du casino de Montbenon. Il sera suivi d’une performance de David Dunn à 22h30.

Conférence de David Dunn

The Necessity of Double Description: The Role of an Artist in Scientific Research

Lundi 17 octobre, 17h15, UNIL, Anthropole, salle 5033
avec les interventions de Vincent Barras (prof. UNIL)
et Christian Indermuhle (co-directeur de la collection Rip on/off)

David Dunn

David Dunn, compositeur en art sonore, spécialiste d’écologie acoustique, fut récompensé par de nombreux prix internationaux. S’il a occupé de nombreux postes académiques et dirigé des institutions prestigieuses au croisement des arts et des sciences, Dunn est aujourd’hui avant tout connu pour ses contributions fondamentales au domaine de la musique environnementale. En croisant les ressources des théories cybernétiques (Bateson, Varela), de l’écologie radicale (Deep Ecology) et des réflexions musicologiques contemporaines, David Dunn a tenté, dans ses écrits et ses compositions, de penser et d’expérimenter une nouvelle cartographie des espaces acoustiques. Cette réflexion et cette pratique le conduisent à réaffirmer la responsabilité sociale de l’artiste à l’égard de la nature. Refusant l’horizon d’une dégradation irréversible des espaces sociaux et naturels, prenant acte de la transformation totale du globe terrestre par l’activité humaine, Dunn cherche les pistes fragiles d’une homéostasie renouvelée, qui permette aux mondes humains et non humains de communiquer et de vivre ensemble. L’édition de textes que nous proposons, composée d’un choix d’articles, d’une brève introduction et d’un choix biblio-discographique, permet de donner un accès à sa pensée. Le livre s’accompagne d’un cd original, Espaces déserts, composé par D. Dunn pour cette édition : des falaises du Diablo Canyon à l’estuaire de la mer de Cortez, des cavernes de Carlsbad aux réservoirs du Sud-Ouest des États-Unis, les écosystèmes les plus inattendus se croisent, aux sons du jour et de la nuit, des vies et des morts lentes, renouvellant un dialogue entre espaces humains et non humains.

Collection Rip on/off

Cette publication est le quatrième volume de la collection « Rip on/off ». Elle est le résultat d’une collaboration initiée en 2008 entre le Lausanne Underground Film & Music Festival, lequel vise à faire découvrir au grand public des expérimentations cinématographiques et musicales novatrices mais marginalisées, et le Groupe de la Riponne, collectif lausannois de chercheurs en sciences humaines et sociales qui traduit et édite des œuvres littéraires, théoriques et critiques chez Van Dieren Éditeur (Paris).