20
avr
2010

Appel à la création LUFF 2010 - « Surveillance(s) et télé-vision »

Le Lausanne Underground Film and Music Festival recherche des projets originaux, surprenants et déroutants autour de la thématique « Surveillance(s) et télé-vision ».

Contexte du concours

Le LUFF propose chaque année de soutenir la scène artistique nationale au moyen d’un concours de création. Le projet vainqueur sera intégré à l’édition 2010 du festival, du 20 au 24 octobre.

Après l’approche performative de l’édition de 2008 ou l’exploration sonore de 2009, la création 2010 s’articule essentiellement (mais pas exclusivement) autour de l’image, abordée cette année au travers du concept de surveillance, et plus particulièrement de la vidéo-surveillance.

Par un projet qui met en scène ces dispositifs techniques qui occupent une place grandissante dans nos sociétés, le LUFF tente de répondre à une préoccupation contemporaine, conceptualisée par George Orwell dans son roman d’anticipation 1984 en 1948 déjà. La dénomination de l’instance de surveillance - Big Brother - a depuis été assimilée dans le langage courant et a donné son nom à l’une des premières émissions de téléréalité (Pays-Bas, 1999) qui en a mis en scène les mécanismes. Depuis, de nombreux cinéastes et artistes contemporains - de Dan Graham à Harun Farocki - ont été interpellés par cette problématique, confrontant le spectateur au fantasme sécuritaire de la société qui le régit.

Le projet de création 2010 propose donc de mettre en oeuvre cette idée de contrôle par la vision, articulée par Michel Foucault dans Surveiller et Punir (1975) par le rapprochement entre le voir, le savoir et le pouvoir, dans le cadre du festival. Il s’agira de mettre en place un système de vidéosurveillance dont les modalités sont libres. Si la source vidéo constitue le médium principal, le projet peut également comporter des éléments de surveillance sonore ou d’autres systèmes de représentation. Au-delà de la pertinence du projet en tant que tel, il est primordial d’en envisager l’intérêt pour le public d’un festival et de tenir compte des spécificités (sites, thématiques, orientation) de la manifestation.

Financement

Le festival finance le projet sélectionné à hauteur de 5’000 CHF. Ce montant inclut la location du matériel nécessaire pour la présentation publique du projet. Les artistes qui auraient besoin d’un financement supérieur à cette somme sont responsables d’entreprendre les démarches nécessaires pour financer leur projet.

Durant toute la durée du festival, du jeudi au dimanche, le LUFF prend en charge le logement et la nourriture pour les artistes. Ces montants ne sont pas déduits des 5’000 CHF.

Aspects techniques

Afin de ne pas inhiber la créativité des projets, il n’y a à priori aucune limitation technique, si ce n’est au niveau budgétaire.

Règlement

1. Le concours est ouvert à tout artiste ou collectif d’artistes résidant en Suisse.

2. La création doit respecter la thématique imposée.

3. Les dossiers concernent des projets à réaliser ou en cours de réalisation. Les productions terminées ne sont pas prises en compte.

4. Si les participants ont besoin de budget supplémentaire, ces démarches sont à leur charge.

5. Chaque projet est présenté sur deux pages A4 au maximum. Contenant les informations suivantes:

- Description du projet

- Budget

- Les informations personnelles du candidat : nom, prénom, adresse postale et électronique, qui ne devront pas être mentionnés sur les pages de présentations, mais dans une enveloppe fermée sur laquelle figurera uniquement le nom du projet (même provisoire), ceci pour garantir une sélection des projets de manière anonyme.

6. Des documents de présentation annexes peuvent être inclus dans le dossier de présentation.

7. Les dossiers peuvent être rédigés en français, allemand ou anglais.

8. Les projets doivent être envoyés jusqu’au 30 mai 2010 (le cachet de la poste faisant foi) à:

LUFF / APCI

Concours création

Rue du Valentin 34 et demi

CH - 1004 Lausanne

9. Les résultats du concours sont communiqués d’ici au 15 juin 2010. Le jury se réserve le droit de justifier ses décisions.

10. Un contrat sera signé avec le(s) lauréat(s) fin juin.

11. Les dossiers ne sont pas renvoyés.

12. Le projet sera conçu spécifiquement pour le LUFF et doit être présenté pour la première fois lors du festival. Il sera présenté prioritairement dans l’enceinte de celui-ci et pendant toute sa durée.

Contact

Claus Gunti / claus.gunti(at)luff(dot)ch