08
fév
2012

Black Movie ou la prophétie...

2012 fin du monde ? Ça reste à voir... dans les salles obscures du 17 au 26 février prochain !

Cinéphile incorruptible, Black Movie transforme la prophétie en matrice de sa 13e édition. 

Les secousses d’un monde sens dessus dessous prolifèrent dans les 52 longs-métrages de la sélection. Haut les cœurs ! Financières, planétaires ou intimes, toutes les crises sont à l’honneur. Et ce, non sans quelques doses d’absurde bien senties…

À dominante asiatique, la programmation célèbre aussi le gore japonais, un jeune cinéma grec extralucide, quelques perles du cinéma arabe, et le documentaire animé.

Pour naviguer à vue dans ce cinéma qui l’agite, Black Movie trace un scénario inévitable, clin d’œil à l’anéantissement final : les films sont rassemblés comme des personnages ou des héros (extra ?) ordinaires.  Ce sont les Petits, les Tendres, les Solitaires, les Fauchés, les Aliénés, les Armés, les Rembobinés ou les Fantômes de cette édition.
En vrac, chers spectateurs, voici quelques alléchantes découvertes : les adeptes d’hémoglobine pourront se délecter de deux opus de Yoshihiro Nishimura, pape du gore japonais et génial faiseur d’effets…très spéciaux, présent au festival entre autres pour dévergonder les salles.  Les deux dernières triangulations amoureuses de Hong Sangsoo (Oki’s Movie, The Day he arrives), le docu animé Tatsumi d’Eric Khoo, superbe hommage au mangaka éponyme, ou la nouvelle garde grecque avec les très troublants Canine et Alps (Y.Lanthimos) ou Attenberg (A.R. Tsangari). Entre Easterns chinois coup-de-burin comme People Mountain, People Sea (de Cai Shangjun) et chroniques terriennes planantes (Black Blood, Chatrak, P-047), un certain Park Chan-wook s’autorise une petite ethnographie chamanique au seul moyen de son smartphone (Night Fishing).

Bref, de crises globales en crises ordinaires, c’est sur une aire apocalyptique post-Fukishima que Black Movie empoigne la main du jeune Sumida, héros du grandiose Himizu de Sion Sono, pour courir avec lui et brandir poing levé sa verve cinématographique remplie d’espoir !

Hors écrans, pour souffler ou faire rager ses rotules, Black Movie déploie cette année ses nuits blanches en lieu et place de l’Usine! 
Juste à côté du Cinéma Spoutnik son petit-mais-furieux bar éphémère le XANADU tiendra les rênes de dix jours certainement pas de tout repos…

Infos pratiques

Tout le programme sur www.blackmovie.ch
Du 17 au 26 février 2012
à Genève

Invitation pour les membres du LAFF

Le Black Movie offre des invitations pour une séance à choix aux membres du LAFF (Les Amis du LUFF).  Pour en bénéficier, merci d’envoyer un email à laff@luff.ch